NOS LIENS KARMIQUES « comment s’en libérer » ?

Bonjour à toutes & tous,

Je vous partage avec grand plaisir aujourd’hui une explication courte sur nos liens/mémoires karmiques et la/les façon(s) de s’en libérer si ceux-ci nous font souffrir.
J’espère vous transmettre un très agréable petit moment de lecture et découverte :

forgive2

QUAND VOUS PARDONNEZ, VOUS N’OUBLIEZ PAS LE PASSÉ …
MAIS VOUS CHANGEZ LE FUTUR !

*** Bref aperçu de nos liens karmiques :
– Retrouvailles avec des âmes que nous avons déjà croisés dans notre/nos vie(s) antérieure(s).
– Une relation est d’origine karmique quand nous retrouvons dans cette vie , une personne rencontrée/connue dans une de nos vies précédentes, et avec laquelle nous avons eu (voir plusieurs) un lien affectif/émotionnel (proche, étroit, …)., la relation dans cette vie avec cette personne dépendra des rapports entretenus dans une vie antérieure.
– Une pensée/action/choix crée dans une vie antérieure, qui influencera dans notre/nos prochaine(s) vie(s).
– Il peut s’agir d’une personne qu’on aime plus que tout (attention, il y a une différence entre le véritable amour ET l’attachement/sentiment d’être dépendant de l’autre), comme d’une personne qu’on ne supporte pas.
– Nous sommes connectés consciemment ou inconsciemment aux personnes qui gravitent dans notre vie et aux situations que nous traversons quotidiennement.
– En établissant des liens avec des personnes (ou situations), c’est comme si nous laissions à chaque fois un petit bout de notre « moi » et de notre énergie vitale.

Les liens karmiques sont dès fois très forts et peuvent être destructeurs s’ils ne sont pas maîtrisés. Les liens d’âmes se manifestent dans le plan de réincarnation (et le plan astral) pour l’apprentissage de l’évolution spirituelle, du « qui suis-je? » « comprendre les comportements/pensées des autres êtres », et la guérison de ses blessures du passé.

Lors des rencontres de liens karmiques, nous rencontrons de nombreuses catégories d’émotions et blessures à résoudre ainsi que des atouts/capacités à développer. Néanmoins, les liens/relations difficiles restent souvent nécessaires pour notre avancement/évolution (ressenti du « déjà vu », un « j’ai l’impression de la/le connaître depuis toujours », « j’ai déjà vécu cette situation/conversation », …) en nous apportant des indications/signes/solutions pour ne plus produire un « effet miroir ».

Il est parfois difficile de rompre un lien karmique entre certaines personnes, car plus le problème initial remonte à des vies passées, plus le lien devient fort et plus difficile à briser. Il est également possible que la personne est trop ancrée dans le monde matériel et refuse toute compréhension et acceptation sur la blessure/le problème très ancien.

Notre but est d’abandonner quelque chose d’ancien pour se diriger vers l’acceptation, la compréhension, et terminer avec le pardon à l’autre (à l’intérieur de soi) ainsi qu’à soi-même. Ne plus diriger ses pensées envers l’autre, alimenter la colère, frustration, haine, vengeance, jalousie envers une personne ne fera qu’entretenir et renforcer le lien karmique négatif.
Acceptez l’aveuglement de cette personne et ouvrez la compréhension (sans être forcément d’accord), pour vraiment pardonner par la suite via l’intérieur de soi =
laisser aller ce qui était pour ne plus avoir de lien avec cette personne.

Retrouvez son vrai moi intérieur, en acceptant ses propres erreurs ou fautes intentionnelles, pour véritablement savoir pardonner et retrouver un réel équilibre en continuant à progresser sur notre chemin de vie.
Souffrir pour une personne et/ou une erreur passée est inutile et très douloureux, ne laissez pas l’égo prendre l’avantage.
Continuez une évolution sereine en vous éloignant d’une vie planifiée/robotique sans réelle libération de ses véritables émotions.
Tissons des liens positifs et bienveillants, remplis de paix/pure joie/amour/compassion.

*** Comment se libérer d’un lien karmique négatif qui nous fait souffrir ?
– Nous ne sommes pas obligés de couper la relation physique, mais plutôt le lien de souffrance qui nous unit avec cette personne. Nous avons le choix de déterminer si couper la relation physique est également nécessaire pour notre bien-être et évolution.
Aucun lien dans notre énergie, nos émotions et nos obstacles/difficultés dans cette vie (ou vie/mémoire antérieure) n’est éternel et peuvent être brisés/coupés de différentes façons.
– Nos mémoires/liens karmiques peuvent avoir un grand impact dans notre vie = nous vivons les mêmes problèmes à répétition (par exemple : attirer sans cesse à soi les mêmes personnes n’ayant pas de la bienfaisance en notre égard, problèmes de santé répétitifs, mêmes difficultés professionnelles/personnelles et relations compliquées avec l’employeur/collègue/membre de la famille/ami(e), …)

*** CONSEIL :
Ne jamais oublier que nous avons TOUS le pouvoir de transformation et du libre arbitre (choix et décisions).
Nous nous sommes incarnés sur cette terre pour réussir à libérer nos anciens schémas, trouver l’harmonie et l’amour véritable envers nous-même et les autres.
Chaque épreuve est là pour nous aider à continuer notre évolution et développement.
Se défaire/se libérer des liens toxiques afin d’être plus disponible/présent pour ceux que nous aimons véritablement.
ezo.jpg

* Un EXEMPLE parmi tant d’autre pour couper un lien d’attachement toxique :
Quand on ressent l’épuisement émotionnel (trop de quantité d’énergie vitale s’est emparée de nous en conservant ce lien d’attachement) et qu’on subit trop de souffrances, mieux vaut couper les robinets et arrêter les fuites !
ob_a4565c_liens-karmiques-1
Couper ces liens nous apporte le « LÂCHER PRISE » sur la personne ou la situation, nous permettant de prendre du recul et de nous libérer.
Cette méthode des petits bonhommes allumettes nous permet d’avoir des superbes résultats en « maîtrise de soi » (apaisement/libération).

Méthode « LES PETITS BONHOMMES ALLUMETTES »
(Laissons travailler notre subconscient)

– Prenez une feuille blanche et dessinez d’abord vous-même (en petit bonhomme allumette avec la tête/yeux/nez/bouche/corps/bras/jambes en écrivant en dessous le prénom et nom de famille) sur la partie gauche de la feuille, et ensuite l’autre personne (ou situation expliquée, par exemple: changer de travail) de la même manière sur la partie droite de la feuille.
Tracez un cercle de lumière (comme un soleil) séparément autour des deux bonhommes. Tracez ensuite un 2ème cercle de lumière autour des deux bonhommes ensemble (à nouveau comme un soleil).
Tracez ensuite les liens d’attachement/lignes (si vous avez des couleurs représentant chacun de nos chakras, n’hésitez pas) qui relient nos 7 chakras (racine/sacré/plexus solaire/cœur/gorge/3ème œil/couronne) aux bons endroits entre les deux bonhommes.
– Le dessin complet terminé des 2 bonhommes allumettes, prenez un ciseau et coupez la feuille de papier en 2 (au milieu des 7 lignes des chakras), en lâchant prise (n’émettez aucune intention précise).
0f7e4d_969d69c0a9b04bbca3044d192a0176a9~mv2

sans-titre.png

– Que faire avec les 2 bouts de papier maintenant ?
Écoutez votre désir/ressenti profond … (par exemple: brûler avec gratitude/pensée du lâcher de la personne ou la situation, déchirer en milles morceaux sans pensée, simplement jeter à la poubelle).
J’aurais pu m’étaler beaucoup plus sur le sujet, et le ferais certainement à l’avenir.
Je réponds avec plaisir à toutes questions et/ou remarques.

PETIT RAPPEL >
PLEINE LUNE (dimanche 26-08-2018 à 13h58 et 24 secondes) cette nuit de samedi à demain (voir mon article WordPress et Facebook du 23-08).
womanfullmoon-57b5eb835f9b58ae7f4efa2a

Très belle et lumineuse journée !

NAMASTE

 

8 commentaires sur « NOS LIENS KARMIQUES « comment s’en libérer » ? »

  1. Bonjour.
    Mais si les liens sont très puissants nous vident de notre énergie mais nous paraissent pas toxiques (relations ou nous n arrivons pas à être ensemble. Car il n’arrive pas à se séparer de son côté).
    Relation karmique très forte ou même si on se sépare souvent on est malheureux quand on est pas ensemble.
    Faut il couper ça ou au contraire
    Merci

    Aimé par 1 personne

    1. Namasté,
      Ayant attentivement lu ton questionnement (je me permets de te tutoyer 😉 ), je ressens très fortement qu’il ne s’agit pas d’un lien toxique à devoir couper pour aller mieux.. est-ce que tu t’es déjà posé la question si vous avez plutôt une relation/lien karmique suite à une relation ensemble dans une de vos vies antérieures et que vous vous êtes retrouvés pour guérir cette blessure .. OU connais-tu les relations flammes jumelles/âmes sœurs ? .. que dis-ton cœur ? .. le vrai toi au plus profond de toi sait si elle ou il est celui/celle qui t’es destiné et te comblera de bonheur et d’amour dans ce chemin de vie.. même s’il y a des difficultés elles sont toujours surmontables (et principalement par l’écoute dans le calme et le dialogue) et après on s’aperçoit même que des expériences difficiles dans le couple ont renforcé encore plus les liens par la suite, et les choses changeront automatiquement vers un mieux.. on peut passer par des longues années de difficultés et incompréhension, pour un jour enfin mieux se comprendre (en ayant appris encore plus sur soi-même) et ainsi continuer un amour sain rempli d’un bonheur géant.
      N’hésite pas si d’autres questions, je réponds toujours avec grand plaisir
      Très belle journée

      J'aime

  2. Bonjour,

    merci pour votre article très enrichissant , je viens de faire la méthode bonhomme allumette… Il est encore présent dans ma tête… ( je ne sais pas combien de temps cela fait effet…)

    Je vous explique mon cas :
    j’ai déjà vu cette personne il y a 2 ,3 ans, je lui ai parlé rapidement ( un ami d’une amie d’une amie bref) quand je l’ai vu déjà une attirance physique et aussi le charme en plus voilà… Durant les heures où il était présent bon on a rapidement parlé ( je ne sais plus de quoi) ; Une fois le tournage du petit clip de musique passé, Je m’éloignais de cette personne , je prenais mes distances ( c’est souvent comme ça quand une personne m’attire profondément) puis nos chemins se sont séparés ( j’ai fait comme si je m’en fichais en restant avec l’amie de l’amie de cet ami bref)

    2 ans on passé et je l’avais enlevé de mon esprit ( plus rapidement que habituellement même si entre temps je regardais un des clip dans lequel il figurait… quand il est sorti bref)

    Je suis revenue dans ma fac actuellement ( il est dans la même fac)
    je l’ai revue en octobre dans le même endroit de ma fac ( aux toilettes) un truck fort est arrivé je l’ai senti … Un miroir car quand je râlais lui il râlait ensuite…. je me sentais mal de le croiser ( fuite, marcher rapidement pour l’éviter…) On s’est croisé en tout 5 fois… ( 3 fois au 5e etage aux WC couloirs et 2 fois vers la bibliothèque…)
    Il pinçait ses lèvres avait l’air stressé et ses yeux regardait toujours à gauche ( émotions je pense) je le voyais dans ses yeux….
    depuis ce moment je pense constamment à lui… Ensuite suite à cela, quand on s’est croisé à la bibliothèque, il m’ignorait, et froideur…. ( côté charismatique et superficiel) et en fait, je l’ai recroisé dans un restaurant etudiant ( j’ai changé de place mais malgré tout il s’est mis presque en face ( table d’en face en diagonale alors qu’il y avait de la place partout…)

    venons-en au fait.. quand je le croisait : jambes fébriles, impuissance, pas de contrôle, difficulté à manger donc fuite… coeur battant fort… peur …

    je l’ai encore croisé aujourd’hui et je le sentais très triste, seule … dans son regard, un regard vraiment triste… il sortait, on s’est croisé rapidement ( je ne voulais pas le croiser car je veux l’enlever de mon esprit et je veux aussi le prendre dans mes bras)

    voilà,

    qu’en pensez-vous?

    je ressent stress, énervement et mes blessures de dépendant , rejet ressortent… et je veux être avec lui mais pas sainement car un vide en moi…. car peur de ne pas être aimé…

    merci d’avance

    Julia Ancora
    22 ans
    en plein éveil spirituel…

    Aimé par 1 personne

    1. Chère Julia, j’ai très attentivement lu ton message et ressens intensément ta peur de véritablement tomber amoureuse et t’attacher..
      Penses-tu que vouloir l’enlever de ton esprit vient de ton mental ou de ton cœur (intuition) ? .. se recroiser n’est pas une coïncidence, il y a quelque chose à comprendre/apprendre dans cette expérience. Personnellement, je pense que tu as encore de très fortes blessures émotionnelles (liées à ton enfance/passé et vies antérieures-karmiques..), ce qui t’empêche d’oser aimer librement sans t’inquiéter sur le comment ça se passera? ai-je fais le bon choix ? etc etc.. Quand on ressent une connexion très fort avec une autre personne qu’on ne connaît pas forcément, cela peut réveiller une peur en nous, et on se met en « mode » je fuis la situation/la personne..
      Essaie de mieux comprendre tes pensées continuelles lui concernant ainsi que ton attirance/l’envie de le serrer dans tes bras.
      De quoi as-tu le plus peur ? ..
      J’espère par cette courte réponse d’avoir aidé un peu, si tu désires, tu peux m’envoyer un e-mail en privé pour que j’effectue un petit tirage tarot/oracle gratuit ce qui peut encore plus t’éclaircir sur tes doutes/inquiétudes,..
      Je te souhaite une mère-veilleuse journée et une très très belle continuation dans ton éveil spirituel,
      NAMASTÉ, @ bientôt

      J'aime

  3. Namasté ,
    Merci pour votre article.
    Mon souci a moi et que jai un mécanisme de pauvreté, jai un lien bizarre avec largentcet le matériel. L’argent s’évapore et le matériel se casse à mon contact. Et je ne sais pas comment transmuter cela. Comment faire? Cest épuisant. Je ne sais pas ce que jai fait dans une ou des vie antérieures et comme cesser ce ou ces mécanisme. Jai la sensation de ne pas encore compris ou trouver la clé pour me libérer de ce schéma de pauvreté. Merci de votre réponse.

    Aimé par 1 personne

    1. Namasté belle amê,
      C’est avec grand plaisir 🙂
      J’ai attentivement lu votre message et rejoins votre pensée qu’il s’agit d’un mécanisme/blessure/vécue d’une de vos vies antérieures.
      Je vous conseillerais de faire une méditation profonde où vous vous connectez à votre cœur en calmant un maximum le mental, et votre intuition vous montrera les changements à effectuer pas par pas (qui ne sont jamais faciles mais tellement bénéfiques par la suite), afin de vous détacher de votre croyance/lien avec l’argent et les biens matériels. Nos pensées les plus profondes sont très puissantes, même si nous désirons très fort avoir une abondance financière mais qu’au plus profond de nous, nous n’y croyons pas ou pensons que nous ne le méritons pas.. la loi de l’attraction fonctionne dans l’autre sens. Il y a un article de « Lise Bourbeau » que je trouve personnellement enrichissant sur ce sujet, que je te fais suivre ci-après en copie.
      J’espère avoir été d’une aide utile, et vous souhaite une très belle continuation dans votre destinée.
      Prenez bien soin de vous et n’hésitez surtout pas pour d’autres questions 😉
      Mère-Veilleuse journée remplie d’amour, joie, paix, rires, inspiration/nouvelles idées extraordinaires,… ! @ bientôt

      J'aime

    2. Pouvons-nous vivre dans l’abondance et faire une démarche spirituelle en même temps?

      Il existe deux écoles de pensée à ce sujet. Certains croient que pour être spirituels, ils doivent être capables de vivre dans le plus grand dénuement possible. Pour eux, le dénuement est synonyme de détachement.

      D’autres croient que l’argent et les biens matériels sont le symbole matériel de l’énergie divine. L’abondance en argent et en biens matériels les aide à devenir de plus en plus conscients de leur grande puissance divine, ce qui les aide d’autant plus à créer davantage d’abondance.

      Personnellement, j’adhère à cette dernière école de pensée. Il va de soi qu’il y a des avantages et des désavantages aux deux systèmes de croyances. En autant que nous choisissions de croire à ce qui est bénéfique pour soi et non croire à quelque chose parce que quelqu’un d’autre nous l’a suggéré.

      La personne qui possède peu de biens matériels a beaucoup plus de facilité à vivre dans le détachement, ce à quoi l’être humain veut en arriver un jour. Cependant, cela peut être difficile de faire un cheminement intérieur à travers des cours et des lectures ou encore prendre du temps pour soi afin de connaître davantage si une personne est uniquement occupée à survivre dans ce monde matériel. Qu’on le veuille ou non, nous vivons sur une planète où le matériel fait partie de notre dimension physique et nous ne pouvons vivre sans un toit sur la tête. Ces besoins matériels sont absolument essentiels et doivent donc se payer.

      La personne qui vit dans l’abondance matérielle a plus de facilité à faire sa démarche spirituelle, car elle vit dans un confort physique qui ne peut faire autrement que l’aider. Cependant, cette même personne peut en arriver à trop s’attacher à son argent ou à ses biens et avoir ainsi beaucoup de difficulté à vivre dans le détachement.

      L’idéal, c’est d’en posséder beaucoup et d’utiliser cet avoir pour nous aider à être heureux et non à faire de ce dernier le but de notre vie. C’est aussi de savoir au plus profond de soi que si, présentement, je suis parvenue à ce niveau d’abondance matériel et que, du jour au lendemain, je le perds, je peux réussir tout de même à être heureuse, car je sais comment recommencer. C’est cela le détachement, en avoir, mais ne pas en dépendre pour son bonheur.

      Comment arriver à cette abondance?

      Pour débuter, il est important de développer une attitude de prospérité plutôt que de viser l’abondance pour l’abondance seulement.

      Vivre dans l’abondance signifie avoir en quantité supérieure à nos besoins, de quoi répondre aux nécessités de la vie. La prospérité est un état d’être. Cela ne signifie pas seulement avoir de l’argent ou encore posséder des biens matériels, c’est avant tout une façon de penser et de vivre. Il s’agit du contraire de la pauvreté qui est également une façon de penser et de vivre et non seulement un manque d’argent ou de biens.

      Celui qui possède une attitude prospère peut arriver facilement à l’abondance s’il le désire véritablement. Il se révèle beaucoup plus généreux, car il sait qu’il y en aura toujours. Il croit fondamentalement à l’inépuisable source divine. Il se trouve beaucoup de personnes qui n’ont pas tellement de surplus et qui, pourtant, sont très heureuses, car leurs besoins sont toujours comblés grâce à cette attitude de prospérité.

      De l’autre côté, beaucoup de gens qui ont de l’argent ou des biens en abondance sont très malheureux, car ils vivent dans la peur de perdre ce qu’ils ont. Ils agissent généreusement, seulement s’ils peuvent en profiter.

      Pour la plupart d’entre nous, quel est le plus grand obstacle pour avoir du surplus? C’est notre mental qui adhère à des croyances non bénéfiques, et ce, dès notre jeune âge. Nous étions entourés de gens qui disaient alors des choses comme:
      « Je ne suis pas riche, mais je suis en santé ». Ce qui veut dire « Être riche = être malade ».
      « Les riches sont des voleurs » ce qui laisse entendre que seuls les pauvres sont honnêtes.
      « Les riches ont de la difficulté à entrer au ciel ». Nous ne savions pas que le ciel est un état d’être, l’état d’être heureux et non un endroit spécifique.
      « L’argent est à la source de tout mal ». Comme si quelque chose d’inerte pouvait créer du mal. C’est plus l’amour de l’argent et notre dépendance envers lui qui créent un mal être.

      Dans la vie, il ne nous arrive pas ce que nous voulons, il nous arrive plutôt ce à quoi nous croyons. Si vous ne vivez pas dans l’abondance voulue, vérifiez à l’intérieur si vous vous sentez prospère ou pauvre. Sachez que vous avez adhéré à des croyances qui ne sont plus bonnes pour vous et qui font que vous n’obtenez pas le résultat voulu.

      Voici quelques moyens pratiques pour arriver à changer votre attitude intérieure face à la prospérité et l’abondance.
      Soyez conscient de vos paroles, de vos pensées, de vos sentiments et de vos actions. À chaque jour, notez au moins trois choses concernant votre attitude dans ce domaine. Ce que vous notez dénote-t-il de la prospérité ou de la pauvreté? Une fois devenu conscient, constatez votre attitude comme étant temporaire et acceptez-la pour le moment. Ne vous critiquez pas. Sachez qu’il n’y a rien de permanent.
      Remarquez si vous avez du mépris pour l’argent. Vous arrive-t-il de penser ou de dire: « Maudit argent! Si seulement ça ne coûtait pas si cher! Si seulement il y avait un autre système et que je n’avais pas à toujours en faire arriver! » Apprenez à considérer l’argent comme une énergie divine, un moyen d’échange utilisé sur cette planète.
      Remarquez si vous vous sentez coupable quand vous vous payez un surplus. Cette attitude vous informe que vous ne croyez pas mériter de surplus. Décidez de croire que vous êtes une personne spéciale qui mérite un surplus autant que ceux qui y croient.
      Apprenez à avoir plus de gratitude. Dites merci même pour les petites choses. Accueillez l’abondance comme naturelle. Voyez l’abondance dans tout : un compliment, un sourire, un repas payé au restaurant, une pièce de monnaie trouvée par terre, etc.
      Ne dites pas merci parce que vous avez quelque chose. Sachez que vous en avez parce que vous rendez grâce à l’énergie divine en tout.
      Soyez heureux quand quelqu’un d’autre vit dans l’abondance. Ne les enviez pas. Souhaitez de l’abondance à quelqu’un à tous les jours. Comme nous récoltons ce que nous semons, ce que vous souhaitez sincèrement pour quelqu’un vous revient toujours.
      Pour développer une attitude prospère, considérez d’abord la valeur que vous accordez à ce que vous voulez acheter plutôt qu’à son coût d’achat.
      Faites circuler cette énergie divine. N’accumulez rien qui ne vous est plus utile. Tout ce que vous n’avez pas utilisé depuis un an, donnez-le à quelqu’un qui saura s’en servir. Faites de la place pour du nouveau.
      Gardez une attitude prospère en payant vos comptes. Au lieu de critiquer que tout coûte trop cher, remerciez pour les services reçus. Soyez heureux d’envoyer de la prospérité aux autres en payant vos impôts, téléphone, électricité, taxes, loyer, nourriture, etc.
      Donnez sans attentes. Sachez que tout vous revient. N’essayez pas de contrôler comment, quand et par qui cela va vous revenir. Ayez confiance en la loi du retour, cette grande loi de cause à effet toujours présente et qui gère tout ce qui vit. Le vrai don, et celui qui rapporte le plus, est celui qui demande un sacrifice ou un effort. Lorsque c’est facile, c’est plutôt à vous-même que vous faites plaisir. Soyez conscient d’où vient ce que vous donnez plutôt que de vous préoccuper de ce que vous donnez et à qui vous le donnez.
      Apprenez aussi à recevoir. Reconnaissez votre valeur. Quand vous refusez de recevoir quoi que ce soit, vous enlevez l’opportunité à quelqu’un de donner. Savoir donner et savoir recevoir est un des meilleurs moyens pour s’ouvrir à l’abondance. Ne pas savoir comment recevoir se remarque davantage chez les gens qui font une démarche spirituelle. Il y en a même qui ont des dons de guérison ou d’autres capacités d’aide d’ordre spirituel et qui se sentent coupables de se faire payer pour leurs services. Pour être avocats, médecin, coiffeur ou cuisinier, cela nécessite également un don particulier. Trouvez-vous cela intelligent de s’attendre à ce que ces gens offrent leurs services gratuitement? Ils ont besoin de gagner leur vie. Il en va de même si c’est votre cas. Vous avez autant droit d’utiliser vos dons pour atteindre l’abondance. Appréciez davantage votre divin et arrêtez de vous tourmenter à ce sujet.
      En conclusion, il est important de réaliser que l’être humain est beaucoup plus heureux à donner en sachant qu’il y en aura toujours là d’où cela vient. Il n’est donc pas intelligent d’être pauvre, car nous nous mettons dans une position de dépendance face à autrui et nous nous privons du grand bonheur de donner.
      Ouvrez-vous à l’abondance dans tous les domaines: l’amour, le succès, les amis, l’affection, les compliments, les biens, l’argent, etc.
      Apprenez à vous aimer et à aimer tous ceux qui vous entourent en vous servant de votre argent et de vos biens; et non pas aimer votre argent et vos biens en vous servant de ceux qui vous entourent.

      La réponse à la question du tout début est OUI! Oui, nous pouvons vivre dans l’abondance en nous rapprochant sans cesse de Dieu. L’être humain peut et doit profiter avec amour et joie de ce que Dieu a créé. L’humanité s’est beaucoup nui en croyant que les biens matériels étaient incompatibles avec l’élévation spirituelle. Cette croyance a été la cause de beaucoup d’émotions et de culpabilités et a contribué davantage à retarder l’humain plutôt que de l’avoir aidé à avancer.

      Heureusement que nous devenons plus conscients et que nous acceptons de nous défaire de nos fausses conceptions pour entrer dans une époque d’abondance et de prospérité en tout.

      Avec amour,

      Lise Bourbeau

      https://www.ecoutetoncorps.com/fr/ressources-en-ligne/chroniques-articles/la-prosperite-et-la-spiritualite/

      J'aime

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s